Proposition 1 : Rétablir un ministère des sports de plein exercice

#presidentielle 2022 #sport Proposition pour rétablir un ministère des sports de plein exercice
[NOS PROPOSITIONS POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE SPORTIVE EN 2022]

Rétablir un ministère des sports de plein exercice est la première proposition sur laquelle les candidats à l’élection présidentielle devront se prononcer.

Ce ministère des sports doit être rattaché directement au Premier Ministre (comprendre plus sous la tutelle d’un autre ministère tel que l’Education Nationale), autonome dans sa politique et doté financièrement pour mener ses mission et préparer les échéances importantes.

Depuis maintenant plus d’une année de pandémie, le sport et ses 17 millions de pratiquants réguliers, l’activité économique et sociale ou les bienfaits sur la santé sont totalement ignorés. Toutes les actions lancées en faveur d’une reprise du sport ou des évènements sportifs ont été systématiquement refoulées, montrant clairement le manque de considération du gouvernement à l’égard du sport.

Mais cette position intransigeante du gouvernement n’a rien du hasard car elle s’inscrit dans la volonté de supprimer le ministère des sports au profit d’une Agence Nationale du Sport (voir à ce sujet notre article Le sport n’a pas été oublié pendant la pandémie, il a juste été mis de côté pour pouvoir mieux l’effacer ensuite )

Aujourd’hui le ministère des sports est rattaché au ministère de l’éducation Nationale, une sorte de  sous-ministère administré par Mme Maracineanu, ministre déléguée. Elle est d’ailleurs très probablement la dernière ministre des sports puisque la prochaine étape en sera la suppression pure et simple.

Bref, on s’oriente vers un sport à 2 vitesses :

  • d’un côté l’Agence Nationale du Sport chargée d’organiser le sport professionnel, l’organisation des JO2024 et les relations avec les fédérations notamment pour la détection des jeunes talents, et dont la stratégie de développement échappe au politique .
  • Et de l’autre le Sport Amateur qui se retrouve face à un vide sidéral.

Ce schéma indique clairement une optimisation budgétaire en diminuant les aides de l’état vers le sport fléchées via l’ ANS, et une volonté de privatisation du sport amateur totalement oublié du politique.

 

Une telle vision du sport n’est pas acceptable.

Il faut réaffirmer l’importance d’une politique nationale du sport en commençant par rétablir un ministère des sports de plein exercice, condition nécessaire pour définir une nouvelle doctrine sportive et obtenir un budget suffisant en faveur  du  sport. En effet, le  rattachement  au  ministère de l’éducation nationale montre déjà des diminutions de budgets depuis 2017.

Enfin, le sport ne se limite pas à l’éducation, il y a la santé, la cohésion sociale, le rayonnement international et l’attractivité, l’économie du sport ou les emplois.  Autant de dimensions qui justifient  de  considérer le sport  comme  un  sujet  à part entière et piloté par un ministère de plein exercice.

Ce post ne saurait être complet sans remercier les auteurs du rapport d’information sur le fonctionnement et l’organisation du sport .

Pour que les candidats à l’élection présidentielle de 2022 s’engagent à rétablir un ministère des sports de plein exercice, signez la pétition: https://www.change.org/LeSportEstEssentiel


Pour commenter cet article, rendez vous sur  [ Facebook ]  ou  [ Linkedin ] ou [ Twitter ]

-----------------------------------------------------------------------------------

Si pour vous aussi, #LeSportEstEssentiel , aidez-nous à faire bouger les choses : signez et partagez cette pétition

Pour une nouvelle politique sportive en France en 2022.


Le Sport Est Essentiel  https://www.change.org/LeSportEstEssentiel
------------------------------------------------------------------------------------

Tags
Image