DANGER pour le sport amateur, nous sommes tous concernés

La mission de l’ANS est très éloignée des seules recommandations faites par la cour des comptes dans son rapport de 2019, et le danger est bien réel.

En se substituant progressivement au ministère des sports, l’Agence Nationale du Sport délaisse totalement le sport amateur pour se consacrer exclusivement à la « réorganisation territoriale du sport de haut niveau » comme l’indiquait son directeur général en 2019.
Même si dans les faits « Le Sport pour tous » fait aussi partie de sa mission, le ciblage des actions et  des budgets mis en œuvre montrent un désintérêt certain pour le sport amateur.

Petit historique pour comprendre la situation

Le rapport de la cour des comptes de 2019 sur l’école et le sport (https://www.lesportestessentiel.org/publications/infos-etudes-analyses/le-rapport-de-la-cour-des-comptes-qui-preconise-la-creation-de-l-ans ) préconisait un rapprochement du sport scolaire du monde sportif par 11 recommandations parmi lesquelles la création d’une Agence nationale du sport reposant sur quatre orientations : le rééquilibrage en faveur du primaire, la revitalisation de l’organisation du sport scolaire, l’établissement de liens étroits entre les acteurs du sport à l’école et l’adoption d’objectifs vérifiables dans le domaine de l’EPS.

Déjà en juin 2019,lors de l’examen du projet de loi sur Les Voies réservées et police de la circulation pour les JO 2024, un groupe de parlementaires du Sénat d’origines politiques différentes déposait un amendement visant à supprimer l’article 3 de la loi au motif que « Il n'est pas opportun de créer l'Agence nationale du sport qui se substituera au ministère des sports pour mettre en œuvre des politiques publiques de sa compétence, avec des moyens vraisemblablement insuffisants et non garantis. » Ils ont signalé le risque, mais l’amendement a été purement et simplement rejeté (https://www.lesportestessentiel.org/publications/blog-lesportestessentiel/il-n-est-pas-opportun-de-creer-l-agence-nationale-du-sport-qui-se-substituera-au-ministere-des-sports )

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Selon un rapport d’étude du Sénat datant de Septembre 2020 (https://www.lesportestessentiel.org/publications/blog-lesportestessentiel/rapport-parlementaire-necessite-d-une-politique-nationale-du-sport-encadrer-l-ans-et-necessaire-retablissement-d-un-ministere-des-sports-de-plein-exercice )la mise en place de l’ ANS suscite davantage d’interrogations que de points positifs:

  • La convention d'objectifs  entre l'État et l’ANS pour 3 à 5 ans n’est toujours pas conclue.
  • Le président et le DG de l’ANS doivent présenter tous les ans un rapport d'activité à l'Assemblée nationale et du Sénat, or le rapport d'activité pour 2019 n'était toujours pas disponible. Cette situation gravissime a pour conséquence de limiter le débat sur les grandes décisions prises par l'ANS car les parlementaires sont mis devant le fait accompli.
  • Les décrets d’application concernant la gouvernance territoriale ne sont toujours pas publiés, ce qui retarde la mise en œuvre du développement du « sport pour tous »
  • il faut réaffirmer l’importance d’une politique Nationale du sport en rétablissant un ministère des sports de plein exercice et encadrer le rôle de l’ANS

Le risque d’une disparition du ministère des sports est bien réel et dangereux

En ces temps d’économies budgétaires, le gouvernement a profité de l’aubaine pour placer le ministère des sports sous la tutelle du ministère de l’éducation Nationale… dans un premier temps avant un « effacement » probable dudit ministère comme le fait remarquer le rapport du Sénat.

L’équation est simple : Suppression du ministère des sports = suppression du budget .

Il n’y aura plus de ministre disposant des leviers auprès du gouvernement et du parlement pour défendre une politique nationale du sport fondée sur des principes (solidarité, excellence, exemplarité) et des choix de développement (sport amateur, sport santé, territoires...) et obtenir un budget suffisant pour conduire cette politique!

 

La disparition du ministère des sports n'est pas acceptable,
Il faut revenir à une vraie politique publique du sport et le premier geste à faire, c’est de signer la pétition et de la partager largement : https://www.change.org/LeSportEstEssentiel

 


Pour commenter cet article, rendez vous sur  [ Facebook ]  ou  [ Linkedin ] ou [ Twitter ]

-----------------------------------------------------------------------------------

Si pour vous aussi, #LeSportEstEssentiel , aidez-nous à faire bouger les choses : signez et partagez cette pétition

Pour une nouvelle politique sportive en France en 2022.


Le Sport Est Essentiel  https://www.change.org/LeSportEstEssentiel
------------------------------------------------------------------------------------

Tags
Image